WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:   || 2 | 3 | 4 |

«Fondation Pro Familia Fondation Pro Familia Fondation Pro Familia A la recherche des significations des violences en milieu scolaire touchant les ...»

-- [ Page 1 ] --

1

Pierrette Meisch, criminologue, Baptiste Antoine, licencié en

licenciée en santé publique, formée sciences psychologiques, formé en

en approche familiale systémique et médiation, Centre de Consultation et

en médiation, directrice à la de Médiation Familiale de la

Fondation Pro Familia Fondation Pro Familia

Fondation Pro Familia

A la recherche des significations des violences en milieu scolaire touchant les enfants « souffre-douleur »

Abstract. L’article propose une réflexion quant aux sens que peuvent revêtir les violences en milieu scolaire, en particulier autour de la thématique des enfants souffre-douleur. Après une mise en évidence de l’impact de cette problématique, l’étendue du phénomène des violences à l’école ainsi que la complexité de sa conceptualisation sont discutées. Dans le cadre d’une approche globale sont ensuite présentées de multiples significations des violences scolaires aux niveaux psychologique, de l’institution scolaire et de la société. Enfin, l’influence de ce regard critique sur les préventions et les interventions possibles face aux violences à l’école est présentée.

Mots-clefs : violences scolaires, significations, préventions, approche globale Voici quelques années déjà que la violence dans le milieu scolaire est devenue un défi tant éducatif que scientifique et politique (Steffgen & Recchia, 2011 ; Debarbieux, 2006 ;

Debarbieux, Garnier & Tichit, 1998). Quant aux recherches dans ce domaine, leur étendue est aussi vaste que les formes de violences à l’école sont multiples. Dans le cadre de cet écrit, nous porterons particulièrement notre attention aux violences qui concernent certains types d’enfants qualifiés de souffre-douleur, lesquels semblent être la cible continue de violences de la part de leurs pairs. Une personne souffre-douleur est celle « sur qui se concentrent les mauvais traitements, les tracasseries » et ce terme a pour synonymes bouc émissaire ou, dans un langage plus familier, tête de turc (Durand, 2008). Cette thématique est illustrée par Fleischman (2004) dans son livre pour enfants Le souffre-douleur, qui compte les aventures de Jemmy, pauvre orphelin retenu contre son gré et qui subit des violences de formes diverses de la part de son agresseur auquel il sert ainsi d’exutoire. Nous tenterons de comprendre comment et pourquoi les enfants souffre-douleur peuvent devenir et rester victimes de violences au sein du milieu scolaire.

Cette problématique se doit d’être prise en compte pour de nombreuses raisons. D’une part, il faut souligner l’impo

–  –  –

enfants. D’autre part, les enfants et adolescents touchés par ce phénomène de la violence scolaire sont des êtres vulnérables et des personnes en développement. Les souffrances qui découlent de cette violence sont, pour les jeunes et leur famille, particulièrement lourdes.

En effet, les violences scolaires telles que les brimades sont reconnues comme l'un des principaux facteurs négatifs affectant la santé mentale des enfants, comme le souligne le rapport de la Commission de la culture, de la science et de l’éducation du Conseil de l’Europe (Flego, 2011).

En particulier, Flego (2011, p. 10) affirme que « les brimades à l’école sont à l'origine de troubles psychologiques à long terme, tant chez les victimes que chez les agresseurs. Les victimes de brimades éprouvent des difficultés à s’adapter socialement et émotionnellement, ainsi qu'à se faire des amis. » Et l’auteur ajoute que ces enfants refusent souvent d'aller à l'école, deviennent anxieux et inaptes à l'apprentissage. Par ailleurs, il a été montré qu'une partie considérable des victimes de brimades souffrent de dépression, de manque de confiance en soi et de pulsions suicidaires (Olweus & Limber, 2011).

En outre, les auteurs de brimades à l'école primaire peuvent être à l'origine de formes de brimades plus fortes en fin de scolarité et d’actes de violence graves à l'âge adulte (Freeman et al., 2009 ; Sourander et al., 2006 ; Sourander et al., 2010).

Ces quelques données laissent entrevoir le poids des conséquences que la violence scolaire peut avoir pour les enfants et les adolescents, leurs proches et la société toute entière, en même temps qu’elles sous-entendent les nombreux intérêts des approches préventives et des possibles interventions dans ce domaine. Toutefois, il convient de souligner ici l’aspect fondamental de la démarche de recherche de sens et de tentative de compréhension de cette violence scolaire. Aussi, l’enjeu majeur est d’éviter de rechercher le coupable que serait l’enfant, la famille, l’école ou la société, étant donné qu’il n’y a jamais de cause unique à l’occurrence d’un phénomène aussi complexe.

1. Violence scolaire et approche globale à la Fondation Pro Familia

La violence scolaire constitue une des nombreuses situations dans lesquelles les professionnels du secteur médico-psycho-social sont, parfois, mobilisés pour une évaluation, de la prévention, un accompagnement ou une démarche thérapeutique par exemple. Cette mobilisation peut avoir lieu parce qu’un enfant fait ostensiblement preuve de comportements violents à l’école. Ou, éventuellement, suite à une dénonciation de la part de ses pairs ou de membres du corps enseignant qui assistent à cette violence ou suite aux plaintes des élèves qui les subissent. Ou encore parce que des parents, éducateurs ou médecins s’inquiètent devant les changements de comportement d’un enfant, les traces de coups qu’il porte ou les rejetons des violences invisibles qui l’affectent. Et chacun de percevoir différemment ce qu’est la violence scolaire et de pouvoir, selon le contexte et les possibilités, mobiliser des ressources adéquates.





Dans le cadre de ce contexte d’aide spécifique aux enfants et aux familles, la Fondation Pro Familia se trouve régulièrement confrontée à des enfants qui vivent une situation de 3 violence en milieu scolaire. Cette institution s’adresse aux enfants et adolescents, personnes seules, couples et familles qui vivent des difficultés relationnelles, conjugales, familiales, parentales ou qui se trouvent dans une situation de détresse psychique et sociale. En outre, la Fondation Pro Familia est un établissement reconnu d’utilité publique fondé en 1988 qui a pour objectif de soutenir toutes les initiatives dans les domaines de l’accueil, de l’information, de la consultation, de la formation et de la guidance sociale des familles.

S’inscrivant dans une approche globale en faveur des familles, la Fondation Pro Familia gère

les services suivants :

- un Centre de Consultation et de Médiation Familiale.

D’une part, les consultations psychologiques visent à favoriser l’expression de la souffrance psychique, à donner un sens au vécu et à promouvoir le bien-être des personnes en demande qui consulteront individuellement, en couple ou en famille.

D’autre part, la médiation familiale est une démarche volontaire et confidentielle qui vise à permettre aux personnes de gérer elles-mêmes leur conflit familial et de trouver ensemble un accord durable et mutuellement acceptable. Enfin, le groupe de parole pour enfants de parents séparés ou divorcés vise, via l’entraide et l’échange, à soutenir ces enfants en les aidant à identifier, comprendre et exprimer leurs émotions et en renforçant leurs compétences personnelles et sociales.

- un Centre d’Accueil Urgent en situation de crise psycho-sociale aiguë pour enfants.

Il s’agit d’enfants qui sont soit confrontés à des situations familiales mettant gravement en péril leur intégrité physique, psychologique et sociale, soit dont la famille vit une situation de détresse passagère empêchant temporairement d’assurer la garde et l’éducation des enfants.

- des Services pour femmes et leurs enfants en situation de détresse.

Un premier service, le centre d’accueil, propose aux femmes un accueil et un hébergement temporaire en situation de crise ainsi qu’un encadrement individualisé visant à développer leurs compétences et leurs projets, de même qu’un soutien dans leurs fonctions parentales. Les enfants bénéficient d’un milieu de vie sécurisant et non violent ainsi que d’une attention particulière à leurs besoins.

Un autre service, le centre de consultation, propose des informations d’ordres social, administratif et juridique, un travail de dépistage, d’information et de prévention dans le domaine de la violence domestique ainsi qu’un soutien dans le développement des compétences personnelles.

Enfin, le service suivi gère un nombre limité de logements de deuxième phase mis à disposition des femmes ayant séjourné au centre d’accueil.

- un Centre de Formation Psycho-Familiale.

La section psycho-sociale organise des conférences, formations et séminaires pour les professionnels du secteur psycho-social, médical, judiciaire et pour les enseignants.

La section technique propose des cours techniques pour les petits travaux à domicile.

La section domestique, elle, offre entre autres des cours de cuisine.

–  –  –

comme un milieu de vie hostile et démotivant. L’impact sur l’équilibre de la vie familiale est également à prendre en compte. Par ailleurs, ces situations sont fréquemment associées à un sentiment de honte et de désarroi. Tandis que certaines familles parlent d’emblée de la situation de violence vécue, d’autres ne la mentionnent pas nécessairement, même si elle est à l’origine de graves souffrances. Une intervention pertinente et efficace des professionnels peut s’avérer être un élément déterminant pour briser le cercle vicieux de la violence scolaire et de ses pénibles conséquences, voire pour susciter et accompagner une démarche globale visant à prévenir ces écueils.

2. Définition des concepts et ampleur du phénomène

2.1. Définition des concepts La violence à l’école ne constitue pas un phénomène nouveau. Elle a toujours été présente dans les écoles et le nombre de recherches explorant ce phénomène est en augmentation.

Le problème des violences en milieu scolaire est polymorphe. En effet, ces violences revêtent des formes très variées, principalement physiques, psychiques et sociales. Les enfants souffre-douleur peuvent être confrontés à chacune de ces formes de violence. Par ailleurs, la violence scolaire est le plus souvent le fait d’individus isolés ou de petits groupes, concerne les enfants appartenant aux différentes catégories sociales et peut se présenter aussi bien à l’école fondamentale que dans le secondaire.

Le terme même de violence en milieu scolaire semble difficile à préciser et à délimiter.

Comme l’indique Carra (2009), tantôt la définition de ce concept est centrée sur l’individu qui est violenté et sur le préjudice qui en découle, à la chevauchée de violences interpersonnelles, de comportements à risque et de comportements antisociaux, tantôt la conceptualisation de la violence se focalise sur l’auteur et son intention de nuire à autrui.

L’auteur souligne que chacune de ces approches est critiquable : d’une part, la victime peut ne pas réaliser sa victimation et, d’autre part, l’auteur peut ne pas réaliser la violence de son comportement.

De plus, des différences notables existent entre les acceptions du terme de violence scolaire selon les pays (Smith, 2004). Par ailleurs, selon la langue utilisée, le terme de violence peut avoir plusieurs définitions (Smith, 2006). En outre, la façon dont les enfants définissent la violence scolaire varie selon leur âge, leur langue et leur origine (Smith, Cowie, Olafsson & Liefooghe, 2002). Sont aussi à signaler des différences remarquables de perception de la violence scolaire selon que ce sont les élèves ou les adultes qui la rapportent (CRRC, 2003).

En particulier, les enseignants rapportent un degré de violence en milieu scolaire plus important que celui avancé par les élèves (Steffgen, 2009).

Dufour-Gompers (1992, p.407) définit la violence comme un « comportement actif, spontané ou volontaire, menaçant autrui et lui portant préjudice, dommage et souffrance morale ou physique ». L’auteur fait remarquer que par rapport à l’agression, la violence comporte un élément d’intensité, de volonté et de souffrance infligée. Aussi, le pôle opposé n’est pas la non-violence mais bien la relation humaine de coexistence et de respect comme 5 mis en évidence par le rapport espagnol qui insiste sur le terme de convivencia, ou coexistence harmonieuse, dans le cadre du projet CONNECT UK-001, une action concernant la violence à l’école financée par la Commission Européenne entre 1998 et 2002 (Smith, 2004).

Des formes plus spécifiques de violence en milieu scolaire ont également fait l’objet d’un travail de conceptualisation. Ainsi, le terme d’intimidation scolaire ou encore harcèlement scolaire, ou school bullying en anglais, a été forgé à la fin des années 1970 par Olweus (1993), professeur de psychologie suédois à l’Université de Bergen (Norvège) qui a consacré nombre de ses recherches à l’agressivité humaine. Tantôt utilisés comme des synonymes, les termes bullying et mobbing se différencient pour certains auteurs. Ainsi, Elliot (2003) définit le mobbing comme un bullying agi en groupe. Olweus (1993) rappelle que la racine « mob »

du terme mobbing souligne le caractère généralement collectif du harcèlement (Heinemann, 1972 ; Olweus, 1973). Toutefois, l’auteur précise qu’à ses yeux, même si cela n’est pas très juste d’un point de vue linguistique, il est important que les deux termes mobbing et bullying comprennent les phénomènes de harcèlement à la fois individuel et collectif.

D’un point de vue étymologique, « le terme bullying renverrait aux coups violents et répétés que les jeunes veaux donnent, pour jouer, à leurs congénères » selon Bellon et Gardette (2010, p.19). La définition que Olweus donne de l’intimidation est « l’exposition, de façon répétée et à long terme, à des actions négatives de la part d'un ou plusieurs autres élèves.



Pages:   || 2 | 3 | 4 |


Similar works:

«THE SIGNIFIER POINTING AT THE MOON THE SIGNIFIER POINTING AT THE MOON Psychoanalysis and Zen Buddhism Raul Moncayo Masao Abe, Zen and Western Thought, 1999, University of Hawaii Press, reproduced with permission of Palgrave Macmillan. Ekaku Hakuin (1685–1788). Daruma, 18th century. Hanging scroll, ink on paper © 2012 Museum Associates/LACMA. Licensed by Art Resource, NY. First published in 2012 by Karnac Books Ltd 118 Finchley Road London NW3 5HT Copyright © 2012 by Raul Moncayo The right...»

«Fools Die Mario Puzo Book I Chapter 1 “Listen to me. I will tell you the truth about a man’s life. I will tell you the truth about his love for women. That he never hates them. Already you think I’m on the wrong track. Stay with me. Really—I’m a master of magic. “Do you believe a man can truly love a woman and constantly betray her? Never mind physically, but betray her in his mind, in the very ‘poetry of his soul.’ Well, it’s not easy, but men do it all the time. “Do you...»

«1 Sociocultural Issues in Learning English for Women in Northwest Pakistan Dissertation zur Erlangung des Grades eines Doktors Englische Philologie am Fachbereich Philosophie und Geisteswissenschaften der Freien Universität Berlin vorgelegt von Sabina Shah Berlin, February, 2015 2 Erstgutachter/in: Prof. Dr. Gerhard Leitner (Institut für Englische Philologie) Zweitgutachter/in: Prof. Dr. Ferdinand von Mengden (Institut für Englische Philologie) Tag der Disputation: 14. Juli 2015 3 Contents...»

«Diffusion: the UCLan Journal of Undergraduate Research Volume 4 Issue 2 (December 2011) The role of religion in social transformation within Poland since1970 Paul Ryder (Religion, Culture and Society) The political and social structure of the state At the close of the Second World War in 1945, Poland was consumed by the totalitarian, communist regime of Joseph Stalin’s Soviet Union. The ideology of Stalinism was heavily based on the work of Karl Marx and what later became known as Marxism....»

«From Soulard’s Notebooks Assistant Editor: Kassandra Soulard Poetry by Ric Amante 1 Notes from New England [Commentary] by Raymond Soulard, Jr. 9 Poetry by Judih Haggai 27 Poetry by Joe Ciccone 32 Paelo Redemption [Travel Journal] by Charlie Beyer 35 Poetry by Joe Coleman 45 Baby Steps Up into the Sky [Travel Journal] by Nathan D. Horowitz 55 Many Musics [Poetry] by Raymond Soulard, Jr. 59 Psychedelics and Lucid Dreaming: Doorways in the Mind [Essay] by A.S. Kay 91 Poetry by Tom Sheehan 99...»

«ÉTUDES ROMANES DE BRNO 35, 1, 2014 SAMUEL BIDAUD SUR LES SIGNIFIES DES MOTS ITALIENS CHE ET COSA Introduction Si elle est aujourd’hui très largement utilisée dans la linguistique francophone, la psychomécanique du langage est reçue de façon inégale à l’étranger. Si l’on excepte les travaux de quelques linguistes comme Alvaro Rochetti, Louis Begioni, Alberto Martone, Alberto Manco, Roberto Silvi ou Sophie Saffi, et le fait que les Principes de linguistique théorique et Temps et...»

«*** Free EBOOK*** Your Journey of Personal Transformation Begins HERE: An Introduction to Understanding Your Human Design Chart by Evelyn Levenson, MBA Certified Human Design Specialist Your Success By Design Coach Your Journey Begins HERE www.HumanDesignforSuccess.com This Report is for your personal use. You MAY SHARE it, in its entirety with all author and contact information. However, You May NOT Trade, Sell or Resell This Intellectual Property in Any Way. You may not reprint any part of it...»

«CANCER SUPPORT SERVICES in Ireland DIRECTORY Leinster Irish Cancer Society DIRECTORY OF SERVICES Welcome Welcome to the Fourth Edition of the Directory of Cancer Support Services Affiliated to the Irish Cancer Society. More people are getting cancer in Ireland. It is estimated that one in three of us will be diagnosed with the disease during our lifetime. Cancer is however increasingly viewed as a condition from which people survive. Evidence shows that when people experiencing cancer receive...»

«Louisiana Architecture: 1945-1965 The Contemporary House NATIONAL BACKGROUND Introduction: “I am not going to sit on furniture that continually reminds me of a machine shop or a hospital operating room.” Albert Einstein Machined modernism in art and architecture wasn’t for everyone. If Einstein had been talking about houses, he might have had in mind the high-art Farnsworth House near Chicago, a serene steel and glass box designed by the supreme modernist Mies van der Rohe (Photo 1). But...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.