WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:   || 2 | 3 | 4 | 5 |   ...   | 36 |

«La Solitude Directeurs de publication Mihaela-Genţiana STĂNIŞOR (Roumanie) Răzvan ENACHE (Roumanie) Comité honorifique Sorin ALEXANDRESCU ...»

-- [ Page 1 ] --

Alkemie

Revue semestrielle de littérature et philosophie

Numéro 7 / Juin 2011

La Solitude

Directeurs de publication

Mihaela-Genţiana STĂNIŞOR (Roumanie)

Răzvan ENACHE (Roumanie)

Comité honorifique

Sorin ALEXANDRESCU (Roumanie)

Marc de LAUNAY (France)

Jacques LE RIDER (France)

Irina MAVRODIN (Roumanie)

Sorin VIERU (Roumanie)

Conseil scientifique

Paulo BORGES (Portugal)

Magda CÂRNECI (Roumanie)

Ion DUR (Roumanie)

Ger GROOT (Belgique)

Arnold HEUMAKERS (Pays Bas)

Carlos EDUARDO MALDONADO (Colombie) Joan M. MARIN (Espagne) Simona MODREANU (Roumanie) Eugène VAN ITTERBEEK (Roumanie, Belgique) Constantin ZAHARIA (Roumanie) Comité de rédaction Cristina BURNEO (Equateur) Luiza CARAIVAN (Roumanie) Nicolas CAVAILLÈS (France) Aurélien DEMARS (France) Pierre FASULA (France) Andrijana GOLUBOVIC (Serbie) Aymen HACEN (Tunisie) Dagmara KRAUS (Allemagne) Ariane LÜTHI (Suisse) Daniele PANTALEONI (Italie) Ciprian VĂLCAN (Roumanie) Johann WERFER (Autriche) ISSN: 1843-9012 Mise en page : Alina Guţuleac Administration et rédaction: 5, Rue Haţegului, ap. 9, 550069 Sibiu (Hermannstadt), Roumanie Courrier électronique: revuealkemie@yahoo.com, mihaela_g_enache@yahoo.com Site web: http://alkemie.philosophie-en-ligne.fr/ Tel : 004069224522 Périodicité : revue semestrielle Revue publiée avec le concours de la Société des Jeunes Universitaires de Roumanie Les auteurs sont priés de conserver un double des manuscrits, qui ne sont pas retournés.

Tous droits réservés.

SOMMAIRE

PRÉSENTATION par Mihaela-Genţiana STĂNIŞOR

AGORA Ciprian VĂLCAN, Les sténogrammes des chimpanzés

Constantin MIHAI, Les hypostases de la métaphysique de Bachelard

DOSSIER THÉMATIQUE : LA SOLITUDE

Pierre GARRIGUES, L’humanité est seule

Odette BARBERO, Le « je » de la solitude

José Thomaz BRUM, La solitude avec Dieu et sans Dieu

Mathilde BRANTHOMME, La solitude épuisée, la perte et l’acédie

Andrea ROSSI, La solitude mortifiante : suicide anomique et crise de l’individualité..........67 Daniel MAZILU, La solitude selon Rilke

Massimo CARLONI, La solitude entre culpabilité et destin : le cas Kafka

Eugène VAN ITTERBEEK, De la solitude chez Montaigne et Cioran

Abderrahman BEGGAR, Handicap, solitude et altérité dans Illuminations autistes de Hédi Bouraoui

DÉS/DEUX ORDRES DU MONDE ET DU LANGAGE

Sara Danièle BÉLANGER-MICHAUD, Éthique et esthétique de la contradiction chez Thomas Bernhard

Kais SLAMA, L’Église catholique et la controverse sur la cogestion sarroise 1949-1952.................139

EXPRESSIS VERBIS

« Je crois à la puissance du mot MORT et cette puissance, je la reverse sur tous les autres qui en renaissent… » Entretien avec Bernard NOËL réalisé par Mihaela-Genţiana Stănişor

ÉCHOGRAPHIES AFFECTIVES

Roland JACCARD, Confession d’un nihiliste

Daniel LEDUC, Journal Impulsion. Extraits

Aymen HACEN, Les mots de la solitude

Thomas SPOK, Crépuscule du matin

LE MARCHÉ DES IDÉES Ger LEPPERS, Eugène Van Itterbeek, Journaux roumains

Ariane LÜTHI, La pratique de la conversation

Abderrahman BEGGAR, Milo Sweedler, The dismembered community.

Bataille, Blanchot, Leiris, and the remains of Laure, Newark, University of Delaware Press, 2009, ISBN: 978-0-87413-052-2.

Mihaela-Genţiana STĂNIŞOR, Voyage au bout de l’Émotion.

Plaidoyer décuplé en faveur du lyrique

Mihaela-Genţiana STĂNIŞOR, La métaphysique de l’adieu chez Cioran

Aura CUMITA, De l’incomplétude originaire de l’être humain et de socialité dans l’interprétation anthropologique de Tzvetan Todorov

LISTE DES COLLABORATEURS

Le refuge dans la solitude : salut ou misère de l’homme Une seule chose est nécessaire : la solitude.

La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer pendant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir.

Être seul, comme l’enfant est seul...

Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète Tous les grands esprits ont senti l’attraction et le poids de la solitude.

Sous une forme ou sous une autre, c’est la solitude qui se place à la base de leurs entreprises les plus appréciables. Et la grande leçon qu’ils transmettent par leur œuvre, c’est qu’il n’y a rien à faire contre la solitude, qu’elle soit extérieure, situationnelle ou intérieure, foncière, vécue et revécue avec la même conviction qu’elle (r)assure le sens du périple existentiel. Toute tentative de la fuir n’a fait que montrer ce besoin, souvent viscéral, incontrôlable, de s’y plonger avec plus de profondeur et de gravité. Adulée pour ses valences inspiratrices ou, tout au contraire, haïe pour ses pouvoirs dévastateurs, qu’elle soit liée au bonheur ou au malheur de l’homme, qu’elle soit ressentie quotidiennement ou sporadiquement, elle provoque la chute de l’homme en lui-même, le vouant à sa propre individualité. Elle oppose l’homme au monde ou à l’autre, car il est le seul être capable de sentir la solitude et le besoin de chercher l’autre dans ce qu’Octavio Paz appelait « le labyrinthe de la solitude ». Pour certains, c’est dans la solitude, conçue comme une occasion de se concentrer sur l’essence du monde, qu’il faut chercher le bonheur : « On est plus heureux dans la solitude que dans le monde. Cela ne viendrait-il pas de ce que dans la solitude on pense aux choses, et que dans le monde on est forcé de penser aux hommes ? ».1 Assertion assez inattendue si l’on prend en considération la pensée commune qui sépare d’habitude solitude et bonheur tout en rapprochant davantage solitude et malheur.





La solitude est déclenchée et entretenue par d’autres facteurs dont on évoquera quelques-uns  : l’espace – on peut parler d’une solitude locale, rurale ou urbaine, roumaine ou mondiale  ; le temps – il y a une solitude chronique, une solitude automnale par exemple ; l’origine – il y a des « peuples de solitaires », comme dit Cioran en se référant aux Juifs  ; l’amour – sa perte ou l’incomplémentarité des amoureux qui plutôt les éloignent l’un de l’autre et les rend solitaires  ; la mort – qui accentue la désolidarisation et voue davantage l’être à l’isolement, cette forme extrême de solitude ; Dieu – son absence et sa recherche permanente ; l’acte d’écrire – un acte solitaire, même si, paradoxalement, il suppose aussi une action qui devrait remplir la solitude.

La solitude est l’état d’âme le plus propre et le plus digne de l’homme :

1 Chamfort, Maximes et pensées. Caractères et anecdotes, préface d’Albert Camus, notices et notes de Geneviève Renaux, Paris, Gallimard, 1965, p. 89.

–  –  –

La solitude est un sentiment (et un thème) à reprendre inlassablement.

Chacun la conçoit et la vit de sa manière, s’y abandonne ou s’y isole lyriquement ou philosophiquement, tout en lui donnant une forme ludique ou réflexive.

C’est ce que les auteurs de ce numéro ont fait, tantôt avec une tonalité grave et inquiétante, tantôt avec la douceur du jeu avec les propres profondeurs et troubles. Qu’on parle de la « solitude avec Dieu ou sans Dieu » à travers l’écriture de quelques penseurs (José Thomaz Brum), de la solitude de l’humanité (Pierre Garrigues), de la solitude intérieure, projetée dans le «  je  » scriptural (Odette Barbero), de la «  solitude mortifiante  », révélant «  la crise de l’individualité  »

(Andrea Rossi), de la relation entre la solitude, la perte et l’acédie (Mathilde Branthomme), des bénéfices intellectuels et scripturaux de ce sentiment chez Rilke (Daniel Mazilu), de la solitude du destin ou du destin de la solitude chez Kafka (Massimo Carloni), de la solitude chez Montaigne et Cioran (Eugène van Itterbeek) ou dans l’œuvre de Hédi Bouraoui (Abderrahman Beggar), chez tous, la solitude comme sujet de réflexion représente un remède au sentiment de solitude, une occasion de la dépasser. L’acte d’écrire (sur un thème, sur un autre, sur soi-même) peut laisser l’auteur vivre solitairement parmi ses propres images et mots ou bien se solidariser avec eux.

Si la solitude connaît des intermittences, connaît-elle aussi des degrés ? Peut-on être plus solitaire qu’un autre ? Y a-t-il une solitude relative et une solitude absolue, essentielle ? Le philosophe Constantin Noica par exemple nous décrit la « solitude

absolue » par le biais d’une très belle image :

La solitude absolue ? Parfois, je la conçois de cette façon : être dans le train, dans un couloir bondé, assis sur une valise. On est alors loin non seulement de tout homme, loin de ceux qui nous empêchent de bouger, mais aussi de tout point fixe de l’espace. On est quelque part entre un arrêt et un autre, séparé de quelque chose, en route vers autre chose, hors du temps, hors du sens, porté par le train, se souvenant d’un autre train, avec des gens, des événements, des marchandises, des idées pêle-mêle, dans des wagons quittés dans les arrêts, perdus entre les arrêts, oubliés dans les espaces, vidant le monde, à travers le monde, seul, plus seul, partout et à jamais seul.3 2 Cioran, Le Crépuscule des pensées, in Œuvres, Paris, Gallimard, 1995, p. 454.

3 Constantin Noica, Jurnal filosofic (Journal philosophique), Bucureşti, Humanitas, 1990, p. 60. (la traduction française nous appartient M.-G. S.) 6 Les auteurs de tous ces textes qui cohabitent sous la couverture de ce numéro d’ALKEMIE sont, pour reprendre les mots de François Mauriac4, des femmes et des hommes qui ne se sont jamais résignés à la solitude et qui ont tenté de nous confier leur propre désert. Et la lecture de leur désert demeure essentielle pour la préservation de cette solitude indispensable à tout être, à tout essai de se connaître soi-même.

–  –  –

La passion destructive des enfants est provoquée par leur aversion contre la faim, la fermeture, le blocage de la fluidité de la vie. Héraclitiens par nature, ils ont besoin d’écoulement, de changement, de métamorphose. Ils haïssent la fixation, la rigidité, la statue. Lorsqu’ils brisent leurs jouets, ils sont convaincus qu’ils leur donnent vie, qu’ils les arrachent de leur torpeur artificielle à laquelle ils avaient été condamnés, et qu’ils leurs offrent une petite partie de leur âme.

Pour eux, être mort signifie être inchangé, identique à soi, éternellement stable. La vie emporte la possibilité de la rupture, le brouillage, l’esthétique de la brèche. La vie est changement de rythme, dérapage, déséquilibre ; elle est la santé des transformations sans limite.

Les adultes voient différemment les choses. Pour eux, la destruction équivaut à la suppression des formes, à l’effacement des frontières, à l’estompage de la logique, à la mise en cause de l’identité. Pour eux, la destruction est le visage quotidien de la mort, le Thanatos mis en marche pour pulvériser les contours du monde et pour étendre son royaume amorphe. Pour eux, la vie est harmonie préétablie, empire platonique des formes, symphonie conservatrice.

* Photographier chaque jour la plante de ton pied gauche pendant vingt ans et essayer de convaincre le public que l’œuvre qui en résulte grâce à cet exercice de patience est comparable avec Faust ou Le Roi Lear… * Inventer une langue où les fautes d’expression soient si rares que toute erreur devienne un chef-d’œuvre… * Peut-être la mort est-elle un empire cinématographique, un empire où tous nos rêves sont projetés à l’infini.

11 * Les rêves du diable, quelle couleur ont-ils ? Le diable sera-il puni pour ses faits ou pour ses rêves ?

* Les deux fils de Don Quijote : Kafka et Oblomov. Ubu est le fils de madame Bovary.

* Les cultures décadentes ne meurent, comme on pourrait le croire, à cause de la sclérose ou de la diffusion du paradigme de la sénilité. Leur déclin fatal est signalé par la permanente infantilisation qui les envahit, par l’évacuation presque totale des figures de la maturité. L’individu devient incapable d’être sérieux, ses traits semblent toujours imberbes et refusent d’exprimer la force ou la dignité. Son entier être est confisqué par la passion du jeu et des farces, ses préoccupations ne se rapportent qu’au présent, son intelligence est baroque et discontinue.

Il suffit de comparer deux sets de photos des personnes du même âge, appartenant à des époques différentes, pour avoir l’intuition de la thèse énoncée plus haut. Mon arrière-grand-père à vingt-trois ans et ma photo du passeport, prise au même âge, peu avant mon départ pour Paris. Nietzsche étudiant, terrifiant de mûr, avec le masque de l’érudit rigoureux qu’il venait de s’arroger, semble avoir depuis longtemps renoncé à tout signe d’adolescence, tandis que le jeune Cioran, se promenant au même âge sur les quais de la Seine, ne semble qu’un enfant.

* Peut-être l’enfer n’est-il qu’un rêve du diable.

* Au XXIIe siècle, les gens considéreront que leurs missions les plus importantes sont l’apprivoisement des requins et l’alphabétisation des éléphants. Au XXIIIe siècle, ils proposeront la légalisation des mariages des Français avec des singes. Au XXIVe siècle, ils initieront les Championnats Mondiales de Sodomie sur glace et les Jeux Panaméricains des Étrangleurs de Vieux.

* Tandis que Dieu veille au monde, le diable rêve. Il ne va jamais se réveiller du sommeil, car Dieu a décidé de le faire le prisonnier de ses propres rêves.

12 * Le rêves des enfants sont dominés par une exigeante mimésis et ils se contentent de reproduire, le plus fidèlement possible, les plus intenses séquences de la réalité. Il n’y a pas ici de travestissement, d’interprétation ou de condensation, mais seulement une reprise identique du fait et du sentiment vécu. Des natures pleines de vitalité, les enfants vivent deux fois, premièrement en état de veille, deuxièmement en rêve.



Pages:   || 2 | 3 | 4 | 5 |   ...   | 36 |


Similar works:

«Osmoticand Stroke-Induced Blood-Brain Barrier Disruption Detected by Manganese-Enhanced Magnetic Resonance Imaging A dissertation submitted to the faculty of Worcester Polytechnic Institute in partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy in Biomedical Engineering by David G. Bennett June 2007 Approved: Christopher H. Sotak, Ph.D. Major Advisor Professor Department of Biomedical Engineering Worcester Polytechnic Institute George D. Pins, Ph.D. Karl G. Helmer,...»

«QUASARS, CARBON, AND SUPERNOVAE: EXPLORING THE DISTRIBUTION OF ELEMENTS IN AN EXPANDING UNIVERSE by Shailendra Kumar Vikas Bachelor of Technology, Indian Institute of Technology, Kharagpur, 2001 Master of Science, University of Pittsburgh, 2007 Submitted to the Graduate Faculty of the Department of Physics and Astronomy in partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy University of Pittsburgh 2013 UNIVERSITY OF PITTSBURGH DEPARTMENT OF PHYSICS AND ASTRONOMY...»

«HAGIOGRAPHY AND THE CULT OF SAINTS IN THE DIOCESE OF LIÈGE, C. 700-980 Matthew Zimmern A Thesis Submitted for the Degree of PhD at the University of St. Andrews 2007 Full metadata for this item is available in Research@StAndrews:FullText at: http://research-repository.st-andrews.ac.uk/ Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10023/358 This item is protected by original copyright Hagiography and the Cult of Saints in the diocese of Liège, c. 700-980 By...»

«Multiple System Atrophy and Parkinson’s disease Thesis submitted for the degree doctor of philosophy By Haya Kisos Submitted for the senate of Hebrew University June 2013 This work was carried out by supervision of Dr. Ronit Sharon and Prof. Tamir Ben Hur Abstract: The synucleinopathies are a diverse group of neurodegenerative disorders that share a common pathologic intracellular lesion, composed primarily of aggregates of insoluble α-Synuclein (α-Syn) protein in selectively vulnerable...»

«Education and Religion in Late Antiquity. Genres and Discourses in Transition http://www.uni-goettingen.de/de/434377.html Workshop at the Lichtenberg-Kolleg of the University of Göttingen (June 13-15, 2013) organised by Peter Gemeinhardt, Lieve Van Hoof, and Peter Van Nuffelen Conference abstract Can or should education – grammar, rhetoric, philosophy – play a role in religious affairs, and if so, to which extent? This long-standing question was the topic of a lively debate in late...»

«COUPLED INVISCID-VISCOUS SOLUTION METHODOLOGY FOR BOUNDED DOMAINS: APPLICATION TO DATA CENTER THERMAL MANAGEMENT A Dissertation Presented to The Academic Faculty by Ethan E. Cruz In Partial Fulfillment of the Requirements for the Degree Doctor of Philosophy in the School of Mechanical Engineering Georgia Institute of Technology December 2015 Copyright © 2015 by Ethan E. Cruz COUPLED INVISCID-VISCOUS SOLUTION METHODOLOGY FOR BOUNDED DOMAINS: APPLICATION TO DATA CENTER THERMAL MANAGEMENT...»

«Erkenn DOI 10.1007/s10670-008-9149-3 ORIGINAL ARTICLE Dear Haecceitism Delia Graff Fara Received: 27 July 2007 / Accepted: 1 December 2008 Ó Springer Science+Business Media B.V. 2009 Abstract If a counterpart theorist’s understanding of the counterpart relation precludes haecceitist differences between possible worlds, as David Lewis’s does, how can he admit haecceitist possibilities, as Lewis wants to? Lewis (Philosophical Review 3–32, 1983; On the Plurality of Worlds, 1986) devised...»

«Humanity at the Turning Point: Rethinking Nature, Culture and Freedom (Sonja Servomaa, editor). Helsinki, Finland: Renvall Institute for Area and Cultural Studies, 2006.Beyond Tolerance: Globalization, Freedom, and Religious Pluralism Douglas W. Shrader1 Distinguished Teaching Professor & Chair of Philosophy SUNY Oneonta Oneonta, NY Abstract: If “Globalization” is to mean something other than imposing a single set of uniform, unexamined, and unchallengeable ideas on the entire human race,...»

«1 27 August 2009 Mereologies as the Grammars of Chemical Discourses ROM HARRÉ AND JEAN-PIERRE LLORED `If you cut a crumb in half do you have two new crumbs or two halves of a crumb?’ John Palmer, quoted in the Sunday Times, 28 June 2009, News Review, p. 16. Since Robert Boyle’s corpuscularian philosophy, chemistry has been a mereological science. Displacing the metaphysics of `continuous substances’ and `qualities’ as the expression of “principles”, chemistry has been built on a...»

«COMPOSITE THERMAL CAPACITORS FOR TRANSIENT THERMAL MANAGEMENT OF MULTICORE MICROPROCESSORS A Dissertation Presented to The Academic Faculty by Craig Elkton Green In Partial Fulfillment of the Requirements for the Degree Doctor of Philosophy in the George W Woodruff School of Mechanical Engineering Georgia Institute of Technology August 2012 COMPOSITE THERMAL CAPACITORS FOR TRANSIENT THERMAL MANAGEMENT OF MULTICORE MICROPROCESSORS Approved by: Dr. Andrei G Fedorov, Advisor Dr. Yogendra K. Joshi,...»

«INVESTIGATION OF OPTICAL LOSS CHANGES IN SILOXANE POLYMER WAVEGUIDES DURING THERMAL CURING AND AGING A Dissertation Presented to The Academic Faculty by Shashikant G. Hegde In Partial Fulfillment of the Requirements for the Degree Doctor of Philosophy in the G.W. Woodruff School of Mechanical Engineering Georgia Institute of Technology April 2008 COPYRIGHT 2008 BY SHASHIKANT G. HEGDE INVESTIGATION OF OPTICAL LOSS CHANGES IN SILOXANE POLYMER WAVEGUIDES DURING THERMAL CURING AND AGING Approved...»

«Anatomy of the Transmastoid Endolymphatic Sac Decompression in the Management of Ménière’s Disease Richard Robert Locke Submitted for the degree of Doctor of Philosophy The University of Glasgow Faculty of Biomedical and Life Sciences April 2008 © Richard R Locke, 2008 ABSTRACT Ménière’s disease affects 1 in 1000 people and produces vertigo and hearing loss (Morrison, 1981). Endolymphatic sac decompression has been advocated on the basis that endolymphatic hydrops is the underlying...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.