WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:   || 2 |

«Dossier réalisé par : Joëlle Lauriac – Conseillère Pédagogique Circonscription de Cestas – Pessac Yves Legay – Conseiller Pédagogique ...»

-- [ Page 1 ] --

PISTES PEDAGOGIQUES

ET TECHNIQUES

« IMPRESSIONS

ET REPRODUCTIONS »

Dans le cadre du partenariat

Inspection Académique

Artothèque de Pessac

Dossier réalisé par :

Joëlle Lauriac – Conseillère Pédagogique Circonscription de Cestas – Pessac

Yves Legay – Conseiller Pédagogique Départemental d’Arts Visuel Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 1

SOMMAIRE

Note à l’attention des enseignants Page 3

FICHES TECHNIQUES IMPRESSION ET REPRODUCTION Page 4

1/ Empreintes à plat : LE POCHOIR, LE TAMPON, LA SERIGRAPHIE Page 4 Page 4

FICHE N°1 : LE POCHOIR

Page 5

FICHE N°2 : LE TAMPON

Page 7

FICHE N°3 : LA SERIGRAPHIE

2/ Empreintes en creux, empreintes en relief : LE GAUFRAGE. Page 8 3/ Gravures : LA CARTE A GRATTER, LA LINOGRAVURE Page 8 Page 8

FICHE N°4 : LA CARTE A GRATTER OU PASTELS GRAVES

Page 9

FICHE N°5 : LA LINOGRAVURE

Bibliographie* commentée : Page 11 Page 11 1/ Documentaires Page 12 2/Quelques petits albums d’art pour enfants illustrés de gravures Page 12 3/ Pour des ateliers de pratiques Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 2 Note à l’attention des enseignants Les œuvres présentées dans cette mallette sont réalisées avec des techniques spécifiques, des matériaux et produits particuliers, parfois dangereux, non utilisables dans les écoles élémentaires.

Nos propositions d’ateliers de pratique artistique n’ont pas pour objectif d’initier vos élèves à ces techniques mais de leur permettre d’utiliser des procédés en liaison avec les œuvres de la mallette et conformes aux programmes d’arts visuels en vigueur à l’école élémentaire.

Par contre, vos élèves pourront voir la mise en œuvre de ces techniques in situ, lors de la visite d’ateliers d’artistes ou lors de l’exposition annuelle automnale du musée Goupil à Bordeaux.

–  –  –

LE POCHOIR, LE TAMPON, LA SERIGRAPHIE

Voici deux techniques utilisables en classe pour réaliser des empreintes à plat.

Ces deux techniques, le pochoir et le tampon, fonctionnent sur un même principe : celui de l’utilisation d’une forme, d’un gabarit, qui recevra de la couleur pour permettre de laisser des traces sur un support qui peut varier selon vos choix : papier, carton ou tissu par exemple. Ces techniques permettent toutes les deux de réaliser des impressions reproductibles quasiment de façon identique à un grand nombre d’exemplaires.

 FICHE N°1 : LE POCHOIR

Définition :

Feuille, plaque de carton ou de métal découpée permettant de peindre facilement la forme évidée. (Larousse 1997).

Matériel :

- de la peinture (selon le support : gouache ou acrylique ou peinture pour tissus)

- du papier spécial pour pochoirs (en maisons spécialisées) ou du carton +oufort ou du rhodoïd

- des feuilles de papier de type Canson ou du tissu

- des ciseaux

- des pochons, gros pinceaux ou éponges

- du papier absorbant (journal, sopalin…).

Réalisation :

1- Plier la feuille de carton ou de rhodoïd en deux et découper une forme où l’on veut.

Déplier la feuille et faire comparer les résultats selon l’emplacement de la découpe.

Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 4 Conseils A/; On privilégiera la facilité soit, dans un premier temps, les formes évidées au milieu de la feuille puis quand les enfants seront familiarisés à la technique du pochoir on essaiera tous les possibles à partir des découpages (au centre de la feuille, d’un côté etc…) B/ La forme peut être dessinée au préalable sur la feuille pliée en deux.

2- Placer la feuille évidée, appelée pochoir, sur le support choisi. Pour ne pas qu’elle bouge lors de l’étape suivante la fixer sur le support avec de la pâte adhésive (type « patafix ») 3- Tamponner par petites touches la surface évidée avec le pochon ou l’éponge enduit de peinture.

Pour éviter les bavures - n’utilisez pas de peinture trop liquide et estompez le trop plein de peinture sur une feuille de papier absorbant posée à côté de votre pochoir.

1 Enlever délicatement le pochoir et recommencer la même opération.

On pourra alors garder la même couleur, en changer, puis travailler l’utilisation de la surface du support en essayant les superpositions, translations, rotations pour réaliser par exemple des frises, pavages etc…Toujours attendre que la couleur soit sèche si on veut en ajouter une autre ensuite en superposition.

Penser aussi à utiliser la forme enlevée du pochoir : la placer sur un support, tamponner de la couleur en suivant son contour et l’enlever délicatement.

Comparer la réalisation obtenue avec la précédente (notion de positif/négatif).





Suggestion pour les plus jeunes :

Penser à utiliser d’abord des pochoirs tout prêts pour comprendre le principe et acquérir le geste voulu pour peindre.

 FICHE N°2 : LE TAMPON

Définition :

Petite plaque de métal, ou d’élastomère gravée que l’on encre en l’appliquant sur un tampon encreur pour imprimer le timbre d’une administration, d’une société etc… Timbre ainsi imprimé. (Larousse 1997)

Matériel :

- des fruits ou des légumes frais à pulpe ferme : par exemple pomme de terre, carotte, chou fleur, pomme, cèleri branche…

–  –  –

Quelques idées :

Penser à utiliser des tampons tout prêts : chiffres, lettres, motifs divers ou des tampons à batik.

Voir des pistes intéressantes dans le livre d’Arman indiqué en bibliographie, page 20.

On pourra varier les tampons en coupant les fruits ou légumes en bâtonnets, en quartiers, en rondelles etc..., afin d’obtenir des formes différentes.

Jouer aves deux variables : le procédé d’accumulation d’impressions et l’utilisation de l’espace de la feuille (voir l’œuvre de Cabanes « Sans titre » dans la mallette n°4).

On pourra aussi avec des élèves de cycle 2 et 3 fabriquer des tampons assez simples dans du polystyrène de récupération, du savon tendre, de la mousse assez dense etc… On creusera un motif sur le matériau choisi puis, comme ci-dessus, on enduira la surface plane du tampon obtenu de peinture un peu épaisse et on appliquera sur le support.

Là encore on pourra travailler rythmes et couleurs lors de l’impression.

Suggestion pour les plus jeunes :

Penser à utiliser les tampons « naturels » : mains, doigts, pieds… Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 6

FICHE N°3 : LA SERIGRAPHIE

Définition :

Elle dérive de la technique du pochoir, qui consiste à découper certaines parties d’un dessin dans une mince plaque de carton, que l’on peint ensuite à l’aide d’une brosse. La peinture passe à travers les parties éliminées et se dépose sur une feuille de papier.

La sérigraphie est très proche de cette technique car le pochoir est transcrit sur un écran réalisé en tissu, tendu sur un cadre. Le tissu a des mailles très fines qui laisseront passer l’encre.

Matériel :

- un cadre en bois,

- un tissu à mailles très fines (nylon par exemple)

- des feuilles de papier type bristol,

- de l’encre d’imprimerie,

- une raclette,

- de la gomme liquide,

- des pinceaux,

- des chiffons,

- du solvant essence F pour nettoyer le matériel.

Réalisation :

1) Réaliser un dessin en noir et blanc puis le décalquer.

2) Reporter le dessin au crayon sur le tissu, puis à l’aide de la gomme liquide recouvrir les parties qui ne devront pas laisser passer l’encre. Ces surfaces resteront blanches.

3) Attendre le séchage de la gomme.

4) Poser une feuille de papier (type bristol) sur une planche en bois, puis appliquer le cadre en l’abaissant partiellement et verser l’encre d’imprimerie en haut du cadre.

5) A l’aide d’une raclette, étaler l’encre puis abaisser le cadre et opérer un deuxième passage de la raclette en exerçant une pression ferme.

Relever le cadre et observer l’image obtenue puis la mettre à sécher.

Recommencer l’opération afin d’obtenir d’autres tirages.

Cette technique permet des tirages multiples et aucun ne sera identique à l’autre.

Si vous voulez plusieurs couleurs, il faut réaliser autant de cadres que de couleurs et recaler au bon endroit la feuille, ce qui demande un repérage au préalable.

Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 7 2/ Empreintes en creux, empreintes en relief : le gaufrage Le principe est le même mais on abordera la notion de creux ou de relief.

1/ On pourra réaliser des empreintes de pas dans du sable, de mains dans de l’argile ou d’objets dans de la pâte à sel… 2/ Le gaufrage d’une feuille de papier pourra être obtenu manuellement en utilisant une cuiller en bois (au lieu du barren utilisé par les artistes) pour appuyer sur un objet que l’on imprimera sur le papier. Par ex. placer une pièce de monnaie sous la feuille et écraser celle-ci sur la pièce par pression forte et passages successifs.

3/ Gravures

LA CARTE A GRATTER, LA LINOGRAVURE

 FICHE N°4 : LA CARTE A GRATTER OU PASTELS GRAVES

Principe :

Ce procédé est facile à réaliser et peu coûteux.

On obtient un dessin par grattage d’une feuille support préalablement passée aux pastels à l’huile (craies grasses) puis recouverte d’une encre de couleur tous supports (ex : Iris) ou d’encre de chine.

Matériel :

- du papier sans trop de grain (de type Canson Lavis technique par ex.)

- des pastels gras

- de l’encre de Chine ou de l’encre tous supports (« Iris »)

- un gros pinceau ou un rouleau à encrer

- des objets pour gratter : petite plume à écrire, pointe sèche de compas, épingles à cheveux…

–  –  –

Quelques variantes :

- On pourra utiliser des papiers de formats différents Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 8 Penser à varier les gestes : graver en faisant des traits mais aussi en grattant des parties de la feuille Quand les élèves ont bien compris le principe et ont acquis une certaine habileté (si on appuie trop fort on perce la feuille, si on n’appuie pas assez on n’obtient pas d’effets…) leur proposer de recouvrir entièrement une nouvelle feuille à l’aide d’une couleur vive puis de couvrir cette couleur d’une ou plusieurs couches de couleurs plus foncée(s) soit sur toute la feuille soit par zones (bandes, taches…). Réaliser alors le dessin par grattage : on obtient un dessin beaucoup plus coloré et avec des effets plastiques nouveaux qui donnent de l’intérêt aux réalisations.

Finitions : on peut faire briller les productions obtenues en les frottant très délicatement avec un chiffon doux.

 FICHE N°5 : LA LINOGRAVURE Activité déconseillée avant le CM2 (emploi de gouges)

Définition :

C’est une gravure sur un support en linoléum dont les effets obtenus sont très proches de la gravure sur bois de fil. Le linoléum est une matière plus facile à travailler car la coupe est épaisse et profonde. Il est plus aisé de dessiner des lignes à l’aide de gouges dans cette matière souple que dans le bois de fil.

Matériel :

- un plaque de linoléum, format 10x15 cm,

- une plaque de plexiglas,

- des gouges,

- de l’encre,

- des feuilles de papier épais type Canson,

- un rouleau encreur, à défaut un brosses large,

- un règle.

Réalisation :

1) Réaliser un dessin avec des lignes puis à l’aide d’un calque le reporter sur le linoléum puis noircir au crayon à papier gras les surfaces à réserver.

2) A l’aide d’une gouge creuser le dessin.

Attention afin de ne pas se blesser, il faut avoir la main inactive derrière la gouge de façon à la protéger en cas de dérapage.

Les techniques de l’estampe/Inspection Académique/Septembre 2006 9

3) Une fois la plaque gravée, étaler l’encre à l’aide d’un rouleau sur une plaque de plexiglas afin d’obtenir une couche mince et uniforme puis encrer le linoléum au rouleau ou à l’aide de la brosse.

4) Poser une feuille épaisse de Canson sur la plaque de linoléum et la presser à l’aide d’une règle, frotter la surface.

5) Retirer la feuille.

Recommencer l’opération autant de fois que d’exemplaires voulus.

Conseils :

Pour faciliter la gravure sur le linoléum, assouplir celui-ci en l’exposant à la chaleur (par exemple d’un radiateur ou du soleil), il deviendra plus souple donc plus facile à graver.

Vous pouvez peindre le linoléum directement à l’aide de la brosse et des encres de couleurs différentes afin d’obtenir des effets colorés.

–  –  –

Bibliographie* commentée « LES TECHNIQUES D’IMPRESSION

ET DE REPRODUCTION »

1/ Documentaires :



Pages:   || 2 |


Similar works:

«MY GUIDE TO KROSNO for TURKISH STUDENTS This writing guides to students coming to study in Krosno from Türkiye. It includes just my impressions, experiences and suggestions how you should start and end your Erasmus adventure without any problem. I will explain from the beginning of your travel from Turkey to Krosno until your last text to get mark at State Higher Vocational School in Krosno. That is; all the things that you need and wonder. My first and the most important suggestion is that...»

«THE INFLUENCE OF CONTEXTUAL FACTORS ON REVISION STRATEGIES: THE CASE OF FOUR MALAYSIAN NATIVE SPEAKERS OF ENGLISH IN A MAINSTREAM E.S.L. CLASSROOM Vijay Kumar Mallan A thesis submitted for the degree of Doctor of Philosophy at the University of Otago, Dunedin, New Zealand July 2005 Dedicated to Margaret, Vinoth and Vinesh i ABSTRACT This case study explored the revision strategies of four Malaysian native speakers of English when they composed aloud while writing an argumentative essay. Think...»

«Teachers College, Columbia University Working Papers in TESOL & Applied Linguistics, 2008, Vol. 8, No. 2 The Forum A Multi-Layered Framework of Framing Rebekah J. Johnson Teachers College, Columbia University Professor Leslie M. Beebe has always been an unfailing source of encouragement, a wealth of knowledge and insight, and a wonderful critic. She has taught me much about pragmatics and sociolinguistics, the foundations of my current interests in the social construction of meaning in...»

«NRM Education climate change biodiversity water food air waste transport energy Engaging with Nature Drain Stencilling Teacher Information Pack www.nrmeducation.net.au What is Drain Stencilling? Drain Stencilling is a hands-on community action program designed to raise awareness and reduce the impacts of stormwater pollution on rivers, creeks and coastal waters in the Adelaide and Mount Lofty Ranges region. The program involves groups stencilling stormwater drain lids with environmental...»

«BURNS TURIANI FOUNDATION Report on Working Visit to Turiani Hospital from April 1st till April 14th 2012 Ina Boerma Gerbrig Bijker Tamara Prinsenberg Willem Nugteren 1. Supporting needs (by Willem Nugteren) Introduction Turiani Hospital in Tanzania is running a project on Infection Prevention and (burn) wound management since several years. The project is supported and mainly financed by the Burns Turiani Foundation in Groningen, the Netherlands. The aim of the project is an accountable...»

«Graduation Talk at the Chapel Hill-Chauncy Hall School N. Gregory Mankiw June 1, 2013 Mr. Conrad, members of the faculty, trustees, parents, family, friends, and students of the class of 2013. Congratulations.to all of you. Congratulations to the faculty and trustees, for creating and sustaining such a fine educational institution, where boys and girls are nurtured into young men and women. Congratulations to the parents, family, and friends, for supporting these students through the...»

«Last Updated: August 2016 Smiles for Life: A National Oral Health Curriculum The Society of Teachers of Family Medicine (STFM) Group on Oral HealthThird Edition Examination Items Note: Answers to items appear on page 20. Module 1: The Relationship of Oral to Systemic Health 1. What is the most common chronic disease of childhood? A. Asthma B. Seasonal allergies C. Dental caries D. Otitis media 2. The Patient Centered Medical Home is the ideal place for all of the following EXCEPT: A....»

«CURRICULUM VITAE William Grabe English Department, Box 6032 Office phone: (602) 523-6274 Northern Arizona University Home phone: (602) 526-3750 Flagstaff, AZ 86011 EDUCATIONAL BACKGROUND 1984 Ph.D. Linguistics, University of Southern California. Fields of specialization: Written Discourse Analysis, Second Language Learning of Reading and Writing, Literacy, Teacher Training 1981 M.A. General Linguistics, University of Southern California. 1978 M.A. Applied Linguistics, Ohio University, Athens,...»

«HALVES, PIECES, AND TWOTHS: CONSTRUCTING 1 REPRESENTATIONAL CONTEXTS IN TEACHING FRACTIONS 2 Deborah Loewenberg Ball Goals of Teaching and Learning Mathematics Current discourse about the desirable ends of mathematics teaching and learning centers on the development of mathematical understanding and mathematical power——the capacity to make sense with and about mathematics (cf. California State Department of Education, 1985; National Council of Teachers of Mathematics, 1989a; National...»

«Reading and Writing ROBERTSON DAVIES THE TANNER LECTURES HUMAN VALUES ON Delivered at Yale University February 20-21, 1991 ROBERTSON DAVIES received his B.Litt. degree from Balliol College, Oxford, in 1938. After gaining experience as an actor, teacher, editor, and publisher, he was appointed Visiting Professor at Trinity College, University of Toronto, 1960-62. In 1963 he earned an appointment as Master of Massey College, Toronto. Professor Davies has had dozens of articles and three books...»

«AT HOME IN NINETEENTH-CENTURY AMERICA A DOCUMENTARY HISTORY INSTRUCTOR'S GUIDE At Home in Nineteenth-Century America uses the home as a synthetic tool to pull together stories of nineteenth-century America. The collected documents revisit the variety of places Americans called home – middle-class suburban houses, slave cabins, working-class tenements, frontier dugouts, urban settlement houses – and explore the shifting interpretations and experience of these spaces from within and without....»

«File: Sterio 2 Created on: 6/17/2012 6:54:00 PM Last Printed: 9/1/2012 5:02:00 PM KATYN FOREST MASSACRE: OF GENOCIDE, STATE LIES, AND SECRECY Milena Sterio* The Soviet secret police murdered thousands of Poles near the Katyn Forest, just outside the Russian city of Smolensk, in the early spring of 1940. The Soviets targeted members of the Polish intelligentsia—military officers, doctors, engineers, police officers, and teachers—which Stalin, the Soviet leader, sought to eradicate...»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.