WWW.DISSERTATION.XLIBX.INFO
FREE ELECTRONIC LIBRARY - Dissertations, online materials
 
<< HOME
CONTACTS



Pages:   || 2 | 3 | 4 | 5 |   ...   | 20 |

«Simon PIERRE Institut de Relations Internationales et Stratégiques Les Relations entre le Maghreb et le Sahel et les enjeux stratégiques du XXI° ...»

-- [ Page 1 ] --

1

Simon PIERRE

Institut de Relations Internationales et Stratégiques

Les Relations entre le

Maghreb et le Sahel et

les enjeux

stratégiques du XXI°

siècle

Sous la direction de Barah MIKAIL, chercheur à l’IRIS

1er octobre 2010-PARIS

2

Introduction :

Plus qu‟une barrière infranchissable, le Sahara est avant tout un pont incertain entre la bande

Sahélienne et la bande méditerranéenne. Depuis l‟introduction du dromadaire dans l‟antiquité tardive, il unit et rapproche deux environnements a priori différents, le « Maghreb », et le « Soudan ». Ces derniers, au cours des siècles médiévaux et précoloniaux, tissent des liens économiques, politiques et culturels extrêmement étroits. Ils vont de la stricte application du même code jurisprudentiel (Fiqh Malékite), aux reconnaissances de vassalité sur le plus ou moins long terme (Almoravides, Almohades, Saadiens), à la constitution d‟ordres mystiques transsahariens (Tijanites) et aussi, à un brassage constant de populations noires au Maghreb et Arabes dans le Soudan post-Saadien.

1 : A la conquête du Sahara :

La colonisation européenne provoqua la rupture de deux espaces autrefois intégrés, pour

plusieurs raisons :

-la conquête du Maghreb se fit à partir d‟Alger, les intérêts algériens jouèrent un rôle important dans l‟établissement des protectorats à Tunis (1889) et à Rabat (1912)

-la conquête du Sahel se fit à partir de Saint-Louis du Sénégal et du Cap Vert (éventuellement aussi depuis la Côte d‟Ivoire, le Dahomey, et pour le Tchad, le bassin du Congo), en remontant vers le « Haut-Sénégal », le « Haut-Niger », puis vers « l‟outre Niger », sur un axe ouest-est dont l‟objectif était de rallier Djibouti.

-la conférence de Berlin (1885) sanctionna les conquêtes et limita les objectifs des puissances coloniales, elle attribua à l‟Espagne un espace intermédiaire entre ce qui était reconnu comme suzeraineté du Sultan de Fès et les objectifs français dans le Sahara Occidental (émirats de l‟Adrar : Chinguetti, Ouadane)

-Les limites des zones respectives entre, d‟une part, l‟AOF, dirigée depuis Dakar (et pour l‟espace Maure depuis Saint-Louis), sous la direction du ministère de l‟Outre-mer et d‟autre part le Sahara du Nord, administré depuis Alger, sous l‟autorité des ministères de l‟Intérieur et de la Guerre, et finalement, après 1912, l‟Empire Chérifien, sous protectorat du ministère des affaires étrangère se dessinèrent graduellement, à mesure que les différents corps d‟armée progressent dans les régions nomades et les oasis, jusqu‟à leur soumission définitive en 1934.

Ces rivalités coloniales sont à l‟origine des conflits postcoloniaux, la Mauritanie est instituée en 1920 pour contrebalancer l‟influence du parti de Lyautey en Afrique du nord ; les postes de 3 Tindouf et Bechar deviennent la pierre angulaire de la politique militaire de la France en Algérie contre le résident général de Rabat.

En définitive, l‟orientation vers la métropole, à partir de deux espaces Algéro-marocains et Sénégalo-soudanais va tarir et interrompre définitivement les flux nord-sud et amener les deux espaces à se méconnaître progressivement.

Le Sahara constituait néanmoins un objectif prioritaire des Etats Maghrébins postcoloniaux.

Dès 1956, le parti de l‟Istiqlal et Allal al-Fassi exigeaient la reconstitution de l‟empire Marocain Saadien sur le Touat Algérien, l‟outre-Niger du Soudan Français, l‟Adrar et le Tagant Mauritanien.

La question surgit en 1962 lorsque le jeune « Roi » Hassan II, pour étouffer la contestation du Parti, lança une offensive victorieuse, mais médiatiquement dramatique, dans la région du Guir et la Hamada du Draa (avec au départ le soutien de la France). Les dirigeants du FLN négociaient encore la rétrocession du « Sahara Algérien » dont les régions touaregues servaient de champ expérimental aux essais nucléaires de la métropole et dont la frontière Libyenne recelait d‟importants gisements d‟hydrocarbures, à peine découverts.

Peu après, la question Saharienne revint sur le devant de la scène, en 1968, lorsque Rabat exigea, et obtint, la rétrocession de la Hamada du Draa occidental et de l‟enclave espagnole d‟Ifni.

Finalement, la « conquête du Sahara » reprit en 1975, à la faveur de l‟effondrement de l‟idéologie Franquiste à Madrid et du besoin, pour l‟Espagne, de garantir ses ressources halieutiques et minières dans la région. En parallèle, pour Mokhtar Ould Daddah1 et Hassan II, il s‟agissait d‟écraser toute contestation à l‟intérieur de leurs Etats. Le Rio de Oro fut attribué à la Mauritanie, la Saguiet al-Hamra au Maroc, commencèrent dix années d‟affrontements contre une partie des tribus nomades autochtones, qui, avec le soutien de l‟Algérie, réclamaient l‟indépendance du Sahara Occidental Espagnol.

2 : Les liens transsahariens de guerre froide à la libéralisation:

Autant les interactions humaines entre le Maghreb et le Sahel sont-elles rompues, autant les liens politiques persistent entre des dirigeants, pour la plupart issus des bancs de l‟école et de l‟université français. Cette solidarité s‟exprime lors de la guerre d‟indépendance algérienne, qui reçoit le soutien à la fois de la monarchie marocaine, et des leaders anti-impérialistes que sont, au Sahel, Sékou Touré 2 et Modibo Keita3, qui ouvrent la route des contrebandes en





1 Président de la Mauritanie 1960-19782 Président de la Guinée, 1958-19844

acheminant armes et équipement depuis Conakry, via le Mali vers le maquis FLN, et conservent, jusqu‟au coup d‟Etat de Moussa Traoré une bonne entente avec le régime « social-nationaliste » d‟Alger.

En parallèle, le Sénégal de Léopold S. Senghor entretient des relations « cordiales » avec le royaume marocain, dans le double alignement sur la France gaullienne et les Etats Unis.

Pendant toute la guerre froide, les espaces maghrébins, sahéliens et sahariens ne sont conçus que comme une arrière-cour des ensembles alignés et « non-alignés », lesquels évoluent, à partir des accords d‟Helsinki, de manière aléatoire, vers la coopération avec Washington (c‟est notamment le cas de la Mauritanie qui reconnaît Israël, de la Guinée de Lansana Konté et du Mali de Moussa Traoré, l‟Algérie intègre l‟OPEP, elle va progressivement avancer, à l‟instar de l‟Egypte, dans l‟alignement avec les Etats-Unis.) A partir des années 1980, le vent de libéralisation économique (et partiellement politique) souffle sur le continent Africain, le Maroc développe tout doucement des relations économiques avec son voisin mauritanien (la frontière de Nouadhibou est désormais sécurisée) et renforce ses relations avec le Sénégal. Une importante communauté marocaine va notamment s‟implanter à Dakar, Thiès, et en Côte d‟Ivoire, dans le sillage des Libanais, à Abidjan et Bouaké. Le Maroc joue également sur le volet scolaire du « soft power » en facilitant l‟accès des étudiants sub-sahariens, en grande majorité issus de l‟ex-AOF.

La libéralisation a aussi des conséquences fâcheuses, rapidement, on voit surgir dans le Sahara Méridional, des mouvements contestataires Touaregs armés, aussi bien au Mali qu‟au Niger, dont la revendication, au-delà de l‟autonomie, porte surtout sur la sauvegarde de leur identité, de leur gestion traditionnelle, et sur la redistribution locale des revenus miniers (uranium notamment). Il est impératif de noter la convergence chronologique de ces phénomènes avec l‟explosion de violence qui secoue la Méditerranée algérienne, et qui, « étrangement » ne touche nullement les zones pétrolifères, et permet donc à la rente de rester dans les mains des chefs des divers services de l‟ALN. Autre contemporanéité, l‟idéologie « arabiste » de Maawiya Ould Taya provoque une vive tension dans la région du fleuve Sénégal, en proie, au même moment, à la sécheresse, à l‟explosion démographique et à l‟effondrement des économies traditionnelles, ce qui accentue l‟exode rural. Ceci converge finalement vers des violences intercommunautaires qui aboutissent à la rupture totale des relations avec le Sénégal, quelques affrontements sporadiques, et surtout, l‟expulsion systématique des binationaux noir-africains de Mauritanie, et Hassanis (Maures) du Sénégal.

3 Président du Mali, 1960-19685

La contrebande, de son côté n‟a jamais cessé, la présence de frontières théoriques entre deux Maghreb-s et une CEDEAO, regardant tous vers l‟occident, et se tournant mutuellement le dos, offre un marché sans fin à tous les trafics, le tabac nigérian et dans une moindre mesure mauritanien envahit les marchés d‟Afrique du Nord, le pétrole algérien et Nigérian trouve une clientèle innombrable au Maghreb et dans l‟ex-AOF, dépourvus de cette denrée. Ceci sans compter les trafics transfrontaliers en tous genres, parfois difficiles à distinguer du commerce, qu‟occasionne, dans un terrain sans limite naturelles, la coexistence de plusieurs régimes douaniers.

En parallèle, le nord de la Mauritanie et le Sud du Maroc (de facto) restent en proie à une instabilité liée aux manifestations régulières de groupes du POLISARIO dans la région, leur présence, comme celle des rebelles touaregs, sécurise les routes de contrebande et progressivement, celles de l‟immigration clandestine.

3 : Les nouveaux enjeux :

En cette fin de XXe siècle, l‟immigration maghrébine vers l‟Europe tend à s‟estomper sensiblement, tandis que les candidats au départ depuis l‟Afrique Sub-saharienne sont sans cesse plus nombreux. Suite à la politique des visas, des communautés entières, qui vivent du travail de leurs expatriés sont mises en danger, tandis que les détenteurs du « droit du rapprochement familial » forment la classe supérieure de leurs sociétés villageoises.

Pourtant, pour les Etats de transit, Algérie, Maroc, Libye et Mauritanie, unis dans une coquille vide appelée l‟UMA, la question ne pose nullement problème. Au Maroc le flot de « campagnards » suffit largement à l‟emploi sous-qualifié et sous payé, la présence d‟immigrés clandestins ne semble, jusqu‟au début du XXIe siècle, pas poser de problèmes.

Dans les autres pays, ils fournissent à l‟inverse une main d‟œuvre corvéable à merci et les autorités ne s‟inquiètent pas de les voir prendre la mer.

Pourtant, le ralentissement économique des années 90 occasionne depuis plus d‟une décennie une montée latente de la xénophobie, elle s‟est manifestée par des expulsions massives et d‟une rare violence en Libye, mais sont présentes dans tout l‟espace consacré par cette étude.

Payant les conséquences d‟un siècle de rupture culturelle et d‟une modernisationglobalisation-occidentalisation sur des bases (en apparence) différentes, la mésentente entre « Arabes » et « Africains », « Blancs » et « Noirs », « Maghrébins » et « Subsahariens » ne cesse de croître au sein de populations urbaines et jeunes en rupture (à des degrés et sur des thèmes différents selon les régions) avec leurs sociétés traditionnelles.

6 Cette « ambiance » n‟est pas sans jouer un rôle dans le retournement de la dernière décennie concernant l‟immigration clandestine dans les pays arabophones. Mais le rôle clé est joué par l‟Union Européenne, qui fait pression sur ses voisins méridionaux, afin d‟externaliser la question (à moindre frais et au prix d‟un abandon de certaines considérations humanistes). Un énième mur invisible s‟érige donc à travers le Grand Désert, créant un terrain propice au développement moderne du trafic d‟être humains, qui s‟oriente peu à peu vers le Canal des Canaries.

En parallèle, depuis la fin des années 1990, la « guerre contre la drogue » des administrations Bush-Clinton-Bush II dans l‟espace sud-américain a occasionné le détournement des routes de la cocaïne vers les régimes avilis et affaiblis de Guinée, Guinée Bissau et de Gambie, et menace de s‟étendre à tout le Sahel, en trouvant de multiples relais au sein des contrebandes « traditionnelles » et de la plaque tournante du cannabis que constitue le Rif Marocain.

Finalement, le monde de l‟après 11 septembre a ouvert un nouvel enjeu des relations intersahariennes, celui d‟une « contamination », dans l‟espace Sahélo-Maghrébin, du « terrorisme jihadiste ». Profitant de la convergence d‟une radicalisation de certains milieux salafistes endogènes, de l‟instabilité chronique du Nord-Sahel et d‟une économie illicite à grande échelle, certains transfuges de l‟AIS et du GIA algérien, au sein du GSPC, tentent d‟occuper le créneau Al-Qaeda, et établissent des contacts avec la « Centrale » afin de recevoir le fameux « label ». Pour les Etats de la région, donner un nom à la menace permet également de restaurer l‟ordre idéologique auprès de leurs populations, et de justifier répressions et contrôles. Pour l‟Algérie en particulier, devenue relai des Etats Unis dans le Sahara, il s‟agit aussi de prouver les liens entre ses guérillas de la bande méditerranéenne, et le terrorisme global, afin, dans un premier temps d‟obtenir des crédits pour sa lutte en Kabylie, mais aussi, et surtout, d‟étendre un certain « Hard Power » à son « étranger proche » (Mauritanie, Mali, Niger…).



Pages:   || 2 | 3 | 4 | 5 |   ...   | 20 |


Similar works:

«The Man Who Bridged the Mist By Kij Johnson Kit came to Nearside with two trunks and an oiled-cloth folio full of plans for the bridge across the mist. His trunks lay tumbled like stones at his feet where the mailcoach guard had dropped them. The folio he held close, away from the drying mud of yesterday’s storm. Nearside was small, especially to a man of the capital where buildings towered seven and eight stories tall, a city so large that even a vigorous walker could not cross in a day....»

«Based upon the book by William Steig Story by Andrew Adamson Screenplay by Peter Seaman & Jeffrey Price and Chris Miller & Aron Warner Shrek the Third Final Screening Script 1.INT. MEDIEVAL TIMES THEATER NIGHT A familiar beam of light shines down. The beam of light descends onto a stage. Lightning flashes to reveal Prince Charming riding his valiant steed Chauncey across the open plains. The wind blows back his golden mane. PRINCE CHARMING Onward Chauncey, to the highest room of the tallest...»

«WHY BARRING SETTLEMENT BARS LEGITIMATE SUITS: A REPLY TO ROSENBERG AND SHAVELL Ted Sichelman* Professors David Rosenberg and Steven Shavell recently proposed granting defendants an “option to bar settlement” to discourage frivolous suits filed for a mere “nuisance-value” settlement. By exercising this option, a defendant could prevent judicial enforcement of any ensuing settlement agreement between the parties. Rosenberg and Shavell contend that if courts were to foreclose settlement, a...»

«Loughborough University Institutional Repository Designing to encourage waste minimisation in the construction industry This item was submitted to Loughborough University's Institutional Repository by the/an author. Citation: KEYS, A., BALDWIN, A.N. and AUSTIN, S.A., 2000. Designing to encourage waste minimisation in the construction industry. Proceedings of CIBSE National Conference, CIBSE2000, Dublin, September.Additional Information: This conference paper is also available from the CIBSE...»

«Chapter 13 D Agrometeorology of Pearl Millet Production This section was written by Dick Felch, making some use of an earlier start by Seydou Traore The section was reviewed by Peter Craufurd and Andres Ravelo The chapter 13 as a whole is coordinated by Kees Stigter with the assistance of Orivaldo Brunini 1 I. Importance of pearl millet in various climates Pearl millet is a widely grown rainfed cereal crop in the arid and semiarid regions of Africa and southern Asia. In other continents it is...»

«ANNUAL REPORT APRIL 2013 MARCH 2014 INTRODUCTION The Singapore Hockey Federation (“ the Federation “) is a society registered in Singapore with the Registrar of Societies (“ROS”) under the Societies Act (Chapter 311) and has its registered office at 57 Anchorvale Road, #02-08 Seng Kang Sports & Recreation Centre, Singapore 544964. The mission of the Federation is to encourage, promote, develop and manage the game of Hockey in Singapore. The Federation was registered as a Charity under...»

«Phone: 717-232-0593 449 Eisenhower Boulevard, Suite 300 800-892-6532 Harrisburg, PA 17111-2302 Fax: 717-232-1799 E-mail: skellyloy@skellyloy.com Internet: www.skellyloy.com August 18, 2016 Howard County Department of Public Works 9250 Bendix Road Columbia, Maryland 21045 Re: Recommendations for June and July 2016 Indoor Air Quality Assessments To Whom It May Concern: Skelly and Loy, Inc. performed Indoor Air Quality (IAQ) Assessments at 12 different schools within the Howard County Public...»

«Praveen Sekhar Biographical Sketch Praveen Kumar Sekhar Electrical Engineering, School of Engineering and Computer Science (ENCS) Washington State University Vancouver (WSU Vancouver), Vancouver, WA 98686 (360) 5469186 (Office) praveen.sekhar@vancouver.wsu.edu (360) 546-9438 (FAX) Education Coimbatore Institute of Technology, India Electrical Engineering BE 2001 University of South Florida (USF), Tampa. FL Electrical Engineering MS 2005 University of South Florida (USF), Tampa, FL Electrical...»

«Learning by Ear 2010 Series: ‘Shall I tell you something? African Fables for a culture of peace’ Episode: 05 Kassi and Kaloo Author: Ibrahima Ndiaye LEARNING BY EAR 2010 SHALL I TELL YOU SOMETHING? AFRICAN FABLES FOR A CULTURE OF PEACE EPISODE 05: „KASSI AND KALOO“ AUTHOR: IBRAHIMA NDIAYE EDITOR: YANN DURAND, STEFANIE DUCKSTEIN, NAÏMA GUIRA TRANSLATION: NATALIE GLANVILLE-WALLIS PROOFREADING: TONY DUNHAM CHARACTERS: 1. NARRATOR (female, 40 years old at least) 2. KING KATONGO (male, 30...»

«Board Passages: Three Key Stages in a Nonprofit Board’s Life Cycle By Karl Mathiasen, III © 1990 National Center for Nonprofit Boards; Fifth printing March 1998 Copyright Warning: All rights reserved. Do not duplicate without expressed written permission from the Management Assistance Group TABLE OF CONTENTS 1. Meeting New Challenges: Evolution of the Nonprofit Board............................ 3 2. The First Stage: An Organizing Board of Volunteers...........»

«NBO 6.0 Program Manual Natural Bond Orbital Analysis Programs compiled and edited by Frank Weinhold and Eric D. Glendening F. Weinhold: Theoretical Chemistry Institute and Department of Chemistry, University of Wisconsin, Madison, Wisconsin 53706 E-mail: weinhold@chem.wisc.edu Phone: (608)262-0263 E. D. Glendening: Department of Chemistry and Physics, Indiana State University, Terre Haute, Indiana 47809 E-mail: glendening@indstate.edu Phone: (812)237-2235 NBO6 Website:...»

«Personeelsbeleidsplan Openbaar Primair Onderwijs Gemeente Noordenveld Openbaar Primair Onderwijs Noordenveld Postbus 21 9300 AA Roden ℡ 050 406 5780 050 406 5781 administratie@onderwijs-noordenveld.nl www.onderwijs-noordenveld.nl Inhoudsopgave Personeelsbeleidsplan Openbaar Primair Onderwijs Noordenveld Voorwoord Inleiding 1 Openbaar Primair Onderwijs Noordenveld 1.1 Beschrijving van de organisatie 1.2 Missie en visie 1.3 Strategisch beleid 1.4 Managementstatuut 2 Bestuursformatieplan 3....»





 
<<  HOME   |    CONTACTS
2016 www.dissertation.xlibx.info - Dissertations, online materials

Materials of this site are available for review, all rights belong to their respective owners.
If you do not agree with the fact that your material is placed on this site, please, email us, we will within 1-2 business days delete him.